N’ont peur de vieillir que ceux qui n’ont pas de plan pour l’avenir

Happy Birthday !!!

Ceci n’est pas un premier article. Pas le 1er de ma vie en tout cas. Car mon existence sur cette Terre compte déjà 27 articles…ou chapitres.

Le temps, les hommes et les femmes

Je suis très contente d’écrire ce 1er article de mon blog quelques jours après mon anniversaire, car cette journée m’a donné à réfléchir. Je me suis remémorée des chapitres de ma vie qui me portent à croire que le temps n’est pas l’ami de l’Homme, encore moins celui de la Femme. Il y a deux ans, alors que je discutais avec un ami, il m’a demandé quel âge j’avais. Je lui ai répondu « 25 ans ».  Il pensait alors que nous avions le même âge jusqu’à cette révélation de ma part. Quand il s’est rendu compte qu’il était plus jeune…d’un an, il m’a lancé un : « Ah mais t’es vieille en fait ! » J’aurais pu lui répondre : « Ah mais t’es con en fait ! » (clin d’œil : #Saez). Bizarrement, je ne me serais pas vu assister à la même scène avec une fille disant à un mec « Ah mais t’es vieux en fait ! ». La vieillesse chez les hommes est souvent associée à des images plutôt positives : l’homme mûr et viril, dans la force de l’âge, l’homme accompli dans sa vie, qui a même droit à une seconde jeunesse en s’offrant de temps en temps le droit de draguer une nana plus jeune que lui. Chez la femme, la vieillesse est au mieux (oui oui) associée à la sénilité, au pire à l’aigreur et la frustration de ne pas avoir accompli ce qu’elle aurait souhaité dans sa vie.

Apprendre à se défendre

Autre conversation, autre ami. Nous discutions d’une initiative qui allait voir le jour dans dix ans. J’ai eu droit à un commentaire du type : « Ça fait loin ça dans dix ans. Tu seras déjà vieille. Tu ne dois pas avoir hâte non ? » C’est vrai que c’est bien connu que ces dix ans en question n’allaient passer que pour moi et épargner sa belle frimousse, mais surtout figer à jamais son cerveau qui tenait lieu d’habitation à sa bêtise. Je me suis contentée de lui répondre, enthousiaste : « Mais tant mieux, je me rapprocherai encore plus de ma maturité et de mon autonomie financières ! » Silence radio. Je ne sais si c’est mon enthousiasme qui l’a déconcerté ou le fait que je réponde autrement que par une injure, qui n’aurait fait que donner encore plus de poids à une remarque qui ne le méritait pas. Depuis, c’est la réponse que j’ai appris à donner à ce type de remarques malvenues.

Faire du temps son allié

Cet épisode enseigne que si on espère quelque chose dans le temps (la réussite, la concrétisation d’un projet, etc. …) alors le temps prend pour nous une dimension autre. On s’est déjà retrouvé dans cette situation où on a foiré un examen et on n’a sûrement pas hâte d’avoir les résultats. Si on pouvait figer le temps, on le ferait volontiers. A l’inverse, quelqu’un qui réussit un examen aura hâte de recevoir sa note. Le temps à ce moment n’est qu’une confirmation de ce qu’on connaît déjà. Voilà ce qui m’a amené à penser que n’ont peur de vieillir que ceux qui n’ont pas de plan pour l’avenir.

One Reply to “N’ont peur de vieillir que ceux qui n’ont pas de plan pour l’avenir”

  1. Bel article, qui démonte l’idée préconçue que l’homme et la femme ne sont pas égaux devant le passage du temps. La foi dans l’avenir, c’est à dire la certitude d’évoluer vers une meilleure version de soi-même, offre un point de vue unique pour apprécier le temps qui passe. #Quelesttonplanpourlavenir?

Répondre à Dab Annuler la réponse